Arts Foundation

Arts Foundation , compagnie professionnelle composée de deux chorégraphes, Sarah et Kehinde .  La force de la compagnie vient de leur mixité artistique : elle danseuse, lui danseur, chanteur, comédien, ainsi que de leur différence intime : lui artiste nigérien , elle artiste métissée .  Leur projet est de vous faire découvrir la richesse de deux cultures.

 

L'amour pour les arts, le fondement de leur existence, l'intention de créer une nouvelle expression corporelle, de créer un lien artistique et spirituel avec une énergie que nous puissions de ma terre culturelle, l'ethnie YORUBA, qui vient avec style, grâce et élégance. Nous sommes arrivés à une autre époque, où nous avons exprimé nos pensées les plus profondes avec des mouvements qui sont porteurs de significations pour ouvrir des voies vers la communication, la tolérance et la compréhension de nos pairs. Nous croyons autant que CIE que la Danse est une vaste arène pour communiquer et éduquer une population tout en sensibilisant à notre environnement et en partagent des idées pour amener la communauté urbaine et rurale sur une scène unique.

 

Au cours de la dernière décennie, Kehinde et Sarah ont respectivement contribué à l'industrie de la danse avec diverses productions et collaborations, avec nos techniques de danse et notre profonde identité, nous avons organisé différents programmes de danses, productions et chorégraphie pour des structures culturelles en France et en Chine. Ces expériences font beaucoup pour souligner qu'il s'agit d'un langage commun qui pourrait être compréhensible une fois bien appréhendé. Nous avons recherché et étudié l'interaction de la variation de la danse, définie notre propre gravité pour obtenir une signature gestuelle et comprendre les politiques impliquées pour pouvoir proposer des approches innovantes dans ces secteurs.

Cette compagnie  a pour but de créer en Haute Garonne  et aux alentours un pôle permanent pour la culture de la danse Nigeriane, fédérateur, neutre et indépendant qui aura pour mission d'être un lieu de rencontre, d'initiative et de coordination pour faire mieux connaître la danse urbaine du Nigeria à travers différentes techniques, et être un outil pour la promotion des traditions artistiques et de la création contemporaine dans le domaine du spectacle vivant.

 

Notre souhait est d'organiser des projets de spectacle artistiques et ateliers de danse,  en général à l'intérieur, extérieur pour promouvoir la danse "lagosian" par l'organisation de cours et stages de danse.Proposer un travail intense, et enseigner les différentes techniques, tout en favorisant les rencontres et les échanges entre les communautés: Nigériane et française, Urbaine et Ruraux font partie de notre priorité.

 

 

OEuvrer pour le mélange des cultures entre Nigérians et Français en associant tous les acteurs (individus, associations, institutions..) et promouvoir une fraternité active entre eux, et soutenir pour mutualiser les actions de ses membres en valorisant les compétences de chacun, nous envisageons d'être  un pôle de ressources pour la réalisation de projets ;Créer des liens et des échanges, dans quelque domaine que ce soit, entre La France, Le Nigeria et l'Afrique dans son ensemble.Cela par tous moyens qu'elle jugera opportuns dans le respect de la légalité.

 

 

Danseuse ,  chorégraphe, Sarah Awaiye rencontre la danse à l'âge de 5 ans; ce fut une évidence. Son instinct l’amène à puiser sa force au plus profond d'elle-même pour que mouvement et âme ne fassent plus qu'un. .Elle se forme très tôt et se perfectionne  en danse contemporaine, classique, moderne, jazz auprès de grands noms de la danse puis collabore et est l 'interprète de différents chorégraphes notamment Karine Saporta où elle y intégrera la compagnie. Ces collaborations artistiques  lui ont permis de trouver sa propre identité artistique . Son  parcours professionnel l'amène également à danser pour différentes productions télé et musique allant du classique au hip-hop et la conduit sur le chemin de la création. En 2011, Sarah et Kehinde fondent leur propre compagnie ce qui permet leur couple de traiter de leurs différences pour que les frontières s'estompent et atteindre l'harmonie; de leur travail artistique est né un nouveau travail, danse AFROPOP, marque déposée . Egalement  elle organise  et donne des stages  dans plusieurs structures culturelles  en France et à l'étranger, et en création pour projets en cours  .

 

 

Né dans la lumière de l'Afrique (Nigéria), Kehinde Awaiye est fortement influencé par la culture Yoruba d'où il puise son énergie physique et son sens du rythme. Il débute sa carrière en tant que comédien et chanteur (rôle principal dans une comédie musicale Sukusu et Ibifaka série TV). Chez cet artiste danseur  , nous pouvons tracer l’influence de sa culture Yoruba qui lui a permis d'enrichir son travail. Il rencontre Heddy Maalem au festival Dance Meet Dance lors d’un atelier au Nigeria, qui l’engage pour sa création « Le Sacre du Printemps » au Mali; création qu’il dansera plus de 200 fois à travers le monde. Diplômé de la faculté de lettres, langue ,arts et sciences humaines et diplôme d'état en danse contemporaine .Pendant cette période, en alternance, il se perfectionne aux techniques de danse contemporaine à l’École Nationale de Musique et de Danse de La Rochelle. Son parcours l' amène a collaboré avec la chorégraphe  Régine Chopinot (WATT) , avec le réalisateur Michel Ocelot , le chorégraphe Anglais Wayne Mc Gregore pour lequel, il va s’initier à la manipulation de marionnettes sous la direction de Philippe Genty, puis travaille avec le metteur en scène franco-britannique Irina Brook, puis  Georges Momboye et joue dans plusieurs comédies musicales. Actuellement en collaboration avec la chorégraphe italienne Monica casadei pour la création de spectacle (LA DOPPIA NOTTE) et en recherche pour ses propre créations en cours. Parallèlement, il donne des stages en Afrique et plusieurs pays Européens et la Chine.